Jamais auparavant n’a-t’-on vu un tel soutien de la part des usagers du lac, des gestionnaires de ressources et des instances gouvernantes envers l’amélioration du lac Champlain et de son bassin hydrographique. Tout comme la crue historique de 2011 s’est avérée un moment déterminant dans l’histoire de la gestion du lac Champlain, la révision de la TMDL (charge quotidienne maximale totale) de phosphore pour le Vermont, publiée par la « U.S. Environmental Protection Agency » en 2016, a annoncé un renouveau de la sensibilisation, du débat et de l’action autour de la santé du bassin du lac Champlain.

Cette action se déroule sur plusieurs fronts. Le gouverneur du Vermont a lancé un défi à l’innovation concernant le phosphore, le gouverneur de l’État de New York a annoncé une action concertée de réduction de la prolifération d’algues nuisibles, alors que le Québec adoptait de nouvelles législations pour améliorer la protection des milieux humides. Des instances gouvernementales fédérales, des États et provinciales aux États-Unis et au Canada examinent et mettent en œuvre des outils visant à réduire la pollution au phosphore, à atténuer les crues destructrices, à restaurer l’habitat aquatique et les pêcheries d’espèces indigènes du bassin versant et à interpréter les richesses culturelles et patrimoniales de la région. Les élus au Congrès des États-Unis qui représentent les juridictions couvertes par le bassin du lac Champlain continuent d’apporter un soutien enthousiaste à ces initiatives.

En 2017, le LCBP, avec l’appui du Comité directeur du lac Champlain, a publié une version mise à jour de Perspectives d’action, le plan de gestion du lac Champlain et de son bassin hydrographique. Ce plan oriente les efforts du LCBP et de ses partenaires vers la réalisation de quatre objectifs : propreté de l’eau, bonne santé des écosystèmes, vitalité des collectivités et information et participation du public. Ces objectifs définissent le cadre d’une grande partie de l’action du LCBP, notamment de cette version 2018 du « State of the Lake and Ecosystems Indicators Report » (rapport sur l’état du lac et les indicateurs d’écosystèmes). Le rapport rend compte du travail en cours en vue de réaliser ces quatre objectifs et présente l’information la plus courante sur l’état du lac Champlain et de son bassin versant. Il a pour objet de mettre à jour les législateurs et les décideurs et d’informer les citoyens et les gestionnaires de ressources sur les menaces qui pèsent sur le lac, ainsi que sur les moyens de relever les défis actuels et à venir.

Pressure-state-response graphicL’état de l’écosystème du lac, le sujet principal de ce rapport, est l’une des composantes principales de la méthode Pression-État-Réponse adoptée par le LCBP pour l’évaluation et la gestion des ressources du bassin. Cette méthode prévoit notamment le suivi par le LCBP des activités humaines susceptibles d’exercer une « pression » telle qu’elle peut entraîner des effets complexes, durables et cumulatifs sur l’écosystème, c’est-à-dire provoquer des changements dans l’« état » du lac. Ces changements suscitent souvent une « réponse » de gestion, telle que de nouvelles règles environnementales ou autres mesures d’encadrement. Une « réponse » appropriée peut réduire les sources de « pression » de façon à produire un « état » du lac plus souhaitable.

Perspectives d’action identifie plusieurs thèmes d’action à l’appui des stratégies visant à la réalisation des quatre objectifs du plan. Ces thèmes de gestion sont également reflétés à travers les différentes sections du rapport État du lac. La connaissance de l’« état » du lac exposée ici et la « réponse » apportée, qui s’est traduite par de nombreuses améliorations de la qualité de l’eau et de la santé de l’écosystème, sont le résultat d’une gestion collaborative et scientifique qui s’appuie sur une approche globale de la gestion du bassin versant étayée par des données scientifiques objectives et de qualité.

Le rapport État du lac 2018 met l’accent sur le thème de la gestion de l’intégration économique dans une plus grande mesure que les versions précédentes. Les stratégies de gestion visant à préserver la vitalité des économies locales tout en protégeant et en restaurant les ressources écologiques et culturelles du bassin recouvrent chacun des quatre objectifs du plan Perspectives d’action. Plus que jamais, ces stratégies prennent en compte le lien inextricable qu’existe entre des méthodes innovantes et économiques de réduction de la pollution, une utilisation efficace des ressources par des actions concertées de financement et de gestion et des collectivités locales dynamiques capables de mettre à profit les atouts de leur patrimoine naturel et culturel.

La capacité à faire face au changement climatique est également l’un des thèmes communs aux initiatives de gestion du LCBP et de ses partenaires dans le bassin versant. Dans un souci de mieux rendre compte de l’incidence profonde du changement climatique, ce rapport 2018 inclut des considérations relatives à ce phénomène à travers chacun des chapitres, contrairement aux deux versions précédentes du rapport, dont un chapitre était dédié spécifiquement au changement climatique.

La version papier du rapport contient de nouvelles informations et des illustrations mises à jour qui récapitulent l’état actuel des connaissances sur la situation dans le bassin du lac Champlain. De la documentation supplémentaire est également proposée dans la version en ligne à sol.lcbp.org.